Le blog de Nathalie Martin

la curiosité

La curiosité est un vilain défaut : VRAI ou FAUX ?

« La curiosité est un vilain défaut » est-ce que vous aussi vous avez déjà entendu cette phrase lorsque vous étiez enfant ?

Moi oui, et je l’entends encore aujourd’hui venant d’adultes. C’est donc un message qui a été bien intégré et que nous mettons en application dans notre vie

Dans cet article, je vais vous dire ce que j’en pense de ce fameux proverbe qui nous pousse à ne pas être curieux.se et également à nous en vouloir quand nous le sommes. 

Alors est-ce que la curiosité est un vilain défaut ?

En un sens, oui et un autre non. 

La curiosité est un défaut

Cela dépend de la façon dont je l’utilise. La curiosité est une capacité que nous avons tou.te.s. Notre cerveau est curieux. Mais si je l'utilise pour fouiller dans la vie des autres y compris dans celles des personnes que je n’apprécie pas, dans ce cas elle peut être considérée comme un vilain défaut.

Si la base de ma curiosité est ; nourrir mon ego, mes peurs et mes angoisses alors encore une fois c’est un vilain défaut. Un vilain défaut qui me coûte cher dans mon quotidien car c’est un poids. 

La curiosité est une qualité

Par exemple, si je l’utilise pour demander à quelqu’un comment il/elle va. Je ne parle pas du « ça va ? » quand on dit bonjour à quelqu’un sans même attendre de réponse. Mais demander à quelqu’un « Comment vas-tu ? », est une vraie qualité à mon sens car il y a de l’empathie, de la générosité, et de l’écoute. On prend vraiment du temps pour l’autre. 

Dans d’autres domaines la curiosité est aussi une vraie qualité. Je rencontre beaucoup de personnes, et j’en ai fait partie fût un temps, qui rencontre de nouveaux concepts, de nouveaux outils, de nouvelles idées, et qui font preuve d’un manque de curiosité incroyable.

C’est-à-dire qu’elles rencontrent des choses qui pourraient potentiellement les aider et elles n’en font rien car leur mental décrète que ce n’est pour eux/elles. Et c’est un manque de curiosité qui peut nous amener à de la frustration. 

C'est le résultat qui compte !

Je pense notamment au développement personnel et à ses outils. Dans mon programme de coaching beaucoup d’outils fonctionnent mais on ne sait pas comment car ça nous dépasse. Mais je pars du principe que c’est le résultat qui compte. Donc il est essentiel de tester un nouvel outil car s’il me fait du bien je le garde et sinon je ne le réutiliserai pas. Mais au moins j’aurais eu la curiosité d’essayer. 

Donc à mon sens c’est important de garder notre curiosité. Pas celle de notre ego mais celle de la partie « enfant » qui est en nous. Celle qui a compris que la curiosité nous permet d’évoluer. 

Dès notre plus jeune âge nous avons dû faire preuve de curiosité, pour apprendre à nous asseoir alors que nous avions passé notre vie allongé. Nous avons dû apprendre à marcher en se demandant ce que ça donnait de mettre un pied devant l’autre. Nous sommes des explorateurs.trices et c’est à l’extérieur que l’évolution se passe. 

Je voulais écrire cet article pour en finir avec ce mythe, que la curiosité est un vilain défaut. Au contraire, je vous encourage à cultiver votre curiosité. Une belle curiosité basée sur votre esprit aventurier, sur votre esprit explorateur.trice.

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à lire ceux ci-dessous :

Accéder à mon coffret gratuit :

0 commentaires(s)

Ajouter un commentaire