Le blog de Nathalie Martin

Tester la pleine conscience

Tester la pleine conscience

La pleine conscience, un terme beaucoup évoqué dans le monde du développement personnel. Ses bienfaits et ses bénéfices font parler d'elle. 

Si vous avez envie de tester la pleine conscience, vous êtes au bon endroit. Dans cet article je partage avec vous un exercice tout simple que vous pourrez pratiquer autant de fois que vous le souhaitez. 

Pourquoi essayer la pleine conscience ?

À mon sens, c’est une hygiène mentale, une philosophie de vie qui nous permet d’être plus ancré.e.s dans le présent. Notre tête passe son temps à réfléchir. Elle nous ramène dans le passé avec son lot de remords et de regrets. Ou nous amène vers le futur en imaginant un scénario catastrophe. Une réflexion fatigante pendant laquelle nous passons plus de temps à réfléchir à notre vie qu’à la vivre vraiment. Nous sommes alors coupé.e.s du moment présent, le seul qui existe vraiment et que nous pouvons vivre en pleine conscience. 

Vivre la pleine conscience, apporte également beaucoup de légèreté. Elle nous évite de ruminer quand une pensée nous traverse l’esprit. 

L’important dans l’expérience de la pleine conscience est de le faire sans aucune attente. On adore être dans le contrôle, donc quand on teste quelque chose on attend un résultat. Mais si on ne l’a pas on est déçu.e.s et on en déduit que ça ne fonctionne pas. 

Donc acceptez de vivre cette expérience sans aucune attente, sans être attaché.e à un résultat. C’est essentiel de l’aborder avec beaucoup d’ouverture, de curiosité, et avec ce qu’on appelle en pleine conscience « l’attitude du débutant ». Ce qui signifie sortir de nos croyance et découvrir le moment que nous sommes en train de vivre comme si on le vivait pour la première fois. 

Exercice de pleine conscience

Pour cet exercice, je vous propose de regarder passer vos pensées. Nous en avons énormément chaque jour et nous avons pour habitude de les ruminer. Des émotions plus ou moins agréables peuvent alors en découler. Cette émotion que nous allons ressentir va elle-même générer d’autres émotions qui génèrent d’autres pensées. Nous entrons alors dans un cercle infernal dans lequel nous pouvons rester plusieurs minutes, voire plusieurs heures. 

Alors au lieu d’alimenter nos pensées qui en entraînent d'autre, il suffit simplement de les considérer comme étant des nuages. Des nuages que vous laissez passer. C’est-à-dire que vous constatez votre pensée, elle est là c’est un fait mais ne la jugez pas. La pleine conscience c’est aussi ça, rien n’est ni bien ni mal.  

Donc on ne les juge pas, on les laisse passer et on prend ainsi conscience que nous ne sommes pas nos pensées. Nos pensées ont un début et une fin, qui seront d’autant plus proche si on ne les alimente pas. 

Pour faire cet exercice vous pouvez être assis.e en pratique formelle, mais également le faire à n'importe quel moment. Il vous suffit de regarder vos pensées et de les laisser filer. Je suis curieuse d’avoir votre ressenti suite à l’expérience de cet exercice. Je vous encourage à le faire et à le refaire. Même si comme je vous le disais au début de cet article, n’ayez aucune attente et aucun attachement au résultat. Essayez de le faire chaque jour même si ce ne sont que deux minutes. 

Vous allez ainsi pouvoir noter comment vous vous sentez, et qu’est-ce que cela vous amène ? 

Il y aura des jours où ce sera plus compliqué que d’autre, peu importe, c’est juste le résultat d’une expérience. Beaucoup de personnes qui testent la pleine conscience à répétition trouvent que ça apporte de la légèreté et plus de lucidité. C’est l’intention que je tiens pour vous. 

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à lire ceux ci-dessous :

Accéder à mon coffret gratuit :

0 commentaires(s)

Ajouter un commentaire