Le blog de Nathalie Martin

superficiel

Est-ce superficiel de s’occuper de soi ?

Dans cet article, je réponds à une question qui m’a été posée : est-ce superficiel de s’occuper de soi ? Une question pertinente que l’on peut tous se poser. 

Vous le savez, je ne vais pas vous parler de vérité mais simplement de ma vision des choses, avec ma compréhension du fonctionnement de l’être humain. 

À mon sens, nous avons deux moteurs possibles : la peur ou l’amour. 

Cela fonctionne aussi pour vos choix ou pour les habitudes que vous mettez en place. Vous pouvez clairement identifier le moteur. 

L’idée est de comprendre que rien n’est ni bien ni mal. Nous avons tendance à poser des étiquettes ; on pense être soit superficiel, soit naturel. Mais rien n’est tout noir ou tout blanc, je crois à la voix du milieu. 

Alors est-ce bien ou mal de s’occuper de soi ?

Ni l’un, ni l’autre, à mon sens l’important est de savoir si c’est juste pour vous, en identifiant le moteur qui vous pousse à vous maquiller, à faire du sport …

Nous pouvons être motivé par l’ego, c’est-à-dire la peur. La peur de vieillir, la peur de mourir ou la peur du regard des autres. Pour moi, ces peurs reflètent la non-acceptation de soi. 

Mais prendre soin de soi peut aussi être motivé par le moteur de l’amour. L’essentiel est de savoir ce que vous priorisez. Alors une même action peut avoir les deux moteurs.

En tant que femmes, certains critères peuvent rentrer en jeu dans notre façon d’être. S’épiler, se maquiller, porter des talons… Si je le fais pour moi alors c’est parfait. Il s’agit alors du moteur de l’amour. Mais si je le fais pour les autres, c’est la peur qui entre compte. 

Je vous invite à ressentir. Ressentir quel est le moteur qui vous pousse à faire telle ou telle action ? Si c’est bon pour vous ou non. Et demandez-vous quelle est votre attitude par rapport aux gens qui ne font pas comme vous ?

Par exemple, si vous aimez faire du sport, maintenir votre poids de forme, vous maquiller, couvrir vos cheveux blancs …

Quelle est votre attitude par rapport aux gens qui se comportent différemment ?

Si pour vous cela n’est pas concevable alors voici un indice sur votre moteur. Il s’agit probablement de celui de la peur. Et si cela vous amène au jugement alors votre moteur est l’ego

Cependant si vous le faites uniquement pour votre bien être et qu’une autre manière de faire ne vous dérange pas, alors votre moteur est sans doute l’amour. 

À mon sens, il faut en finir avec les « il faut » et les « je dois » afin de retrouver notre moteur intérieur et ressentir ce qui est juste pour soi. Puis sortir de nos jugements par rapport aux autres. 

Donc est-ce superficiel de s’occuper de soi ? 

Non, pas forcément. Tout dépend du moteur qui vous pousse à le faire. Vous pouvez vous en souvenir pour toutes les actions que vous allez mettre en place à partir de maintenant. Demandez-vous quel est votre moteur ? J’espère que cet article vous aura aidé. 

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à lire ceux ci-dessous :

Accéder à mon coffret gratuit :

2 commentaires(s)

Ajouter un commentaire