Le blog de Nathalie Martin

combler nos besoins

3 bonnes raisons d’arrêter de compter sur les autres pour combler vos besoins

Combler nos besoins est la clé de notre bonheur. Pourquoi laisser cette clé aux autres ?

Tout ce que vous faîtes dans votre vie, vous le faites pour combler un besoin, que vous en soyez conscient ou non.

Pourquoi est-ce qu’une femme malheureuse avec son mari reste auprès de lui pendant des années ? Parce qu’elle comble un besoin.

Pourquoi est-ce qu’un mari attentionné offre des fleurs à sa femme ? Pour combler un besoin.

Toute votre vie repose sur vos besoins.

Nathalie MARTIN

Vous êtes heureux s’ils sont comblés et malheureux s’ils ne le sont pas. C’est aussi simple que ça. Enfin, sur le papier ! Parce que dans les faits, ce n’est pas aussi limpide pour nous. Pourquoi ? Parce que nous ne savons que peu de choses voire rien de nos propres besoins. L’a-t-on appris à l’école ? Non. Nos parents nous ont-ils transmis quels étaient nos besoins et comment les combler ? Non. On ne peut donner que ce que l’on a et c’est une ressource qu’ils n’avaient très probablement pas eux-mêmes.

Comment notre éducation peut-elle passer à côté d’un point si important et si crucial à notre épanouissement ?

Franchement, même après avoir enseigné au collège pendant 15 ans, je n’ai pas de réponse à cette question… Pourquoi s’acharne-t-on à faire rentrer dans la tête de nos chères têtes blondes la loi d’ohm, alors qu’on passe sous silence des points aussi essentiels à leur bonheur que la confiance en soi, la communication non-violente, et la pleine responsabilité qu’ils ont de combler leurs besoins ? Je dois vous avouer que cette incompréhension a grandement participé au profond malaise que je ressentais à l’enseigner cette fameuse loi d’ohm ?

Donc, je ne sais pas pourquoi cela n’est pas encore enseigné à l’école, en revanche, ce que je sais, c’est que nous pouvons apprendre à tout âge et qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre à combler nous-mêmes nos besoins.

Voici d’ailleurs 3 bonnes raisons de ne plus compter sur les autres pour combler vos besoins :

1. C’est un remède contre la dépendance affective.

Lorsque vous entendez ce mot, à quoi pensez-vous ? Souvent, nous pensons à une femme soumise, voire violentée. Ce sont là des cas extrêmes et je peux vous assurer que la dépendance affective commence bien avant ça. Elle commence à partir du moment où vous comptez sur les autres pour vous rendre heureux. Elle se traduit par des « petites » phrases comme : « J’ai besoin de toi », « Ne me quitte pas », « Sans toi je ne suis rien », « Je veux que tu me rendes heureuse »… Ces phrases sont loin d’être insignifiantes : elles montrent à quel point notre bonheur dépend de l’autre, parce que nous comptons sur lui pour combler nos besoins.

2. C’est reprendre la pleine responsabilité de sa vie.

Ce mot peut faire peur : RESPONSABILITE. Combien donneraient certains pour ne pas être responsables de leur vie ! Combien donneraient-ils pour ne pas avoir à regarder leurs « erreurs » (qui n’en sont en fait pas ;) ) en face ? C’est tellement humain. Et en même temps, reprendre sa responsabilité signifie aussi reprendre son pouvoir. C’est arrêter de se croire petit, impuissant, et reprendre sa liberté d’être.

3. C’est éviter bien des conflits !

Combien de femmes (à commencer par moi il y a quelques années !) comptent sur leur mari pour les rendre heureuses. Elles attendent de leur beau prince charmant, qu’il répare leurs blessures du passé, et remplisse leur vie d’amour, de sécurité et de joie. Elles attendent, comme j’ai pu le faire pendant longtemps, que leur conjoint devine ce dont elles ont besoin. « S’il m’aime vraiment, il va le faire, ou il va y penser » ; Combien de fois ai-je été déçue, combien de fois ai-je boudé (des heures, des jours…) parce que je me sentais blessée que mon mari n’ait pas deviné ce qu’il ne pouvait pas deviner ! J’y repense avec tendresse maintenant, mais que de larmes versées inutilement à l’époque.

Combler vos propres besoins est la clé pour construire un bonheur durable. 

Il est important que vous gardiez cette clé, et que vous ne la confiiez plus aux autres. Rappelez-vous que tout ce que vous mettez à l’extérieur de vous peut vous être enlevé en un claquement de doigts : la vie est tellement pleine de surprises… des bonnes et des moins bonnes aussi… En mettant les clés de votre bonheur à l’intérieur de vous, elles ne pourront alors jamais vous être enlevées.

Si vous voulez en savoir plus, afin de travailler en profondeur sur vos besoins et découvrir une nouvelle manière de vivre, en étant pleinement responsable de votre bonheur, vous pouvez vous inscrire aux ateliers de la confiance en soi.

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à lire ceux ci-dessous :

 

 

Accéder à mon coffret gratuit :

3 commentaires(s)

Ajouter un commentaire