Le blog de Nathalie Martin

échec

Comment ne plus avoir peur de l'échec ?

La peur de l’échec est un sujet dans lequel plusieurs personnes se retrouvent car il fait partie de notre quotidien. 

Aujourd’hui, je souhaite vous donner mon point de vue sur cette question tout en vous donnant quelques conseils qui vous seront d’une grande utilité. 

L’échec est une situation à laquelle personne n’a envie de se confronter jusqu’à ce que la vie ou les événements nous y obligent.

Nous aspirons tous à la réussite mais personne ne souhaite faire un petit détour sur le chemin de l’échec car il incarne la négativité. 

Mais ce que vous ne savez pas c’est que l’échec est tout autant indispensable que la réussite. Il est parfois même plus important. Lisez cet article jusqu’à la fin pour comprendre cette phrase car votre conception de l’échec ne sera plus la même. 

Qu’est-ce que l’échec ? 

La définition ou plutôt la perception de l’échec n’est pas la même partout. La manière dont l’échec est perçu dans la mentalité anglophone est totalement différente de la manière dont il est perçu dans la mentalité francophone.  

Les francophones définissent consciemment et inconsciemment l’échec comme étant quelque chose d’une négativité extrême. C’est la pire des choses qui puisse arriver à un être humain.  Les personnes qui échouent dans l’univers francophone ne valent rien, ils sont d’ailleurs mal vu, jugé et calomnié. En France, nous devons réussir sans échouer.

Par contre dans l’univers anglophone, l’échec est défini comme une étape indispensable de la vie. Pour les anglophones, il est tout à fait normal d’échouer et personne ne pourra vous juger ou vous calomnier pour cela. Ils considèrent que c’est une étape très importante qui mène au succès et permet de vivre pleinement ses rêves. Si vous échouez dans un pays anglophone, on vous encourage à continuer, on vous félicite parce que pour échouer il faut nécessairement passer à l’action, il faut forcément essayer.

Pourquoi est-il important d’échouer ?

La peur de l’échec est déjà un échec car que cette peur nous paralyse en quelque sorte. Elle nous empêche de passer à l’action, d’expérimenter de nouvelles choses qui pourront radicalement changer votre vie.

Les personnes qui réussissent véritablement leur vie, échouent à plusieurs reprises.

Cela ne veut pas dire qu’elles sont nulles ou qu’elles manquent de compétences dans ce qu'elles entreprennent ; cela signifie simplement que pour atteindre leur idéal, ils ont fait le choix d’essayer encore et encore. Vous pouvez apprendre maintes compétences à l’école, via des formations…mais l’expérience qui ressort de l’échec ne s’acquiert nulle part. Cette expérience est unique, c’est ce qui fait que les entrepreneurs à succès par exemple n’ont pas la même histoire à raconter.

L’échec nous forge et contrairement à ce que l’on peut penser, elle n’est pas un frein à, notre réussite, elle y contribue grandement. Vous ne le savez pas mais en évitant l’échec, vous échouez. Par exemple, si vous avez envie de quitter votre job et créer votre propre entreprise mais que vous ne le faites pas par peur d’échouer. Mais comment sauriez-vous le résultat si vous n’ouvrez pas cette entreprise ? Vous venez donc d’échouer parce que vous n’avez pas essayé.

Qu’est-ce qui pourrait encore vous arriver de pire ?

Vous avez le droit d’échouer, et même si vous échouez vous réussissez en ayant de l’expérience. 

Notre peur de l’échec est directement liée au taux d’échecs que nous avons enregistré durant notre vie. Les personnes qui ont expérimenté l’échec à plusieurs reprises n’ont plus une grande peur de celui-ci. Moins est votre taux d’échecs, et plus grande sera votre peur d’échouer.

Vous allez constater que les personnes qu’on traite de "malchanceuses" parce qu’elles ont échoué à plusieurs reprises, ne se préoccupent plus du regard des autres et continuent d’essayer tant qu’elles n’obtiennent pas ce qu’elles visent. Alors que les personnes qui n’essaient pas sont pour la plupart du temps en quête de validation sociale, de l’approbation des autres.

Il ne s’agit plus uniquement de la peur de l’échec mais aussi de la peur d’être jugé ou critiqué par ceux qui n’essaient même pas. C’est ironique n’est-ce pas ? Vous échouez parce que vous avez osé essayer quelque chose de nouveau, vous êtes sorti de votre zone de confort. Au fur et à mesure que vous échouez, votre système accepte et normalise ce sentiment et au lieu d’en avoir peur, vous finirez par vous en réjouir. 

Cette réjouissance se traduira par une fierté, la fierté de l’audace. Cependant il arrive que des personnes réussissent sans échouer, mais cette probabilité est minime.  

De plus, les personnes qui n’acceptent pas l’échec ne réussissent pas. C’est paradoxal, mais c’est la réalité. Pour connaître la lumière, nous devons à priori expérimenter l’obscurité. Plus nous acceptons nos échecs et les humiliations qui en découlent, et plus nous nous ouvrons à la réussite. Si nous refusons d’échouer, alors nous refusons de réussir. C’est l’échec qui fait la réussite, il faut juste savoir comment opérer cette transformation.

Comment transformer ses échecs en réussite ?

La transformation de l’échec en réussite consiste avant tout à apprendre de ses échecs. Chaque échec cache une leçon de vie, une pièce du puzzle de votre réussite. Nous n’échouons pas, nous nous formons à travers nos propres expériences afin de vivre la vie dont nous rêvons. Il y a deux principes fondamentaux dans la vie : perdre ou gagner.

Mais pour gagner, nous devons savoir perdre et accepter de perdre. Comme on le dit souvent : « Qui ne risque rien, n’a rien ». Toutefois, il est nécessaire d’apprendre de chaque échec afin de ne pas se retrouver à répéter à plusieurs reprises les mêmes erreurs. La meilleure manière de transformer nos échecs en réussite est d’apprendre de ceux-ci, pour faire les choses différemment ; ce qui nous rapproche plus de notre but ultime qu’est la réussite.

Comment vaincre la peur de l’échec ?

L’échec n’est pas négatif comme on nous l’a inculqué. En effet, c’est la peur qui accompagne l’échec qui constitue un obstacle à notre développement et épanouissement personnel. L’une des meilleures astuces pour se débarrasser de cette peur handicapante est de s’entourer de personnes positives qui ont la même vision que nous.

Commencer également à travailler sur nous-même pour éliminer nos croyances limitantes allant dans le sens de l’échec. Vous pouvez par exemple vous inspirer de la biographie des leaders ou des personnes à succès. Les proverbes, pensées et citations motivants peuvent également être d’une très grande utilité. A force de nous répéter chaque jour une pensée motivante, elle finit par devenir une réalité car notre subconscient l’acceptera et l’intégrera totalement.

Accepter d’échouer en allant vers l’échec  

Le fait d’échouer ne diminue en rien qui nous sommes. Lorsque nous échouons, nous restons qui nous sommes et personne ne peut nous convaincre du contraire. Le fait d’oser consiste à aller vers l’échec et se donner une chance d’apprendre, d’expérimenter et d’avancer.

Faites une petite comparaison en analysant profondément votre vie avant et après cet échec. Vous allez rapidement vous rendre compte qu’il y a toujours un plus, que ce soit au niveau des personnes rencontrées, des connaissances acquises. Vous gagnez toujours en quelque chose et vous allez rapidement vous retrouver sur un nouveau chemin qui donnera plus de sens à votre vie.  Ce chemin vous ne l'auriez su si vous n'aviez pas accepté d’échouer. La progression vient de l’échec. Les plus grandes inventions de cette planète sont le fruit d’un éventail d’échecs. Est-ce qu’il y aurait eu une différence entre notre époque actuelle et une centaine d’années en arrière, si les inventeurs avaient abandonné au premier essai ?

Tout ce que nous avons aujourd’hui, Internet, Ordinateur, Téléphone portable, Électricité… sont le fruit de plusieurs tentatives qui ont échoué. Ce sont des personnes qui n’avaient pas peur d'échouer, qui ont réussi à changer le monde, à le rendre tel que nous le connaissons aujourd’hui.

L’échec n’existe pas

Les personnes qui échouent sont les personnes qui ont abandonné leurs rêves, leurs ambitions, leurs aspirations. Ce qui veut donc dire que vous échouez si et seulement si vous arrêtez d’essayer. Ce que nous appelons échec n’est qu’en effet de l’expérience. 

Décider de se relever peu importe le résultat : c’est réussir. Vous ne pouvez pas dire que vous avez échoué si vous n’avez jamais baissé les bras, abandonner votre quête de la réussite ; cela n’a aucun sens. Posez-vous la question de savoir si vous avez peur d’échouer ou plutôt de réussir. Oui il est possible d’avoir peur de réussir parce que cela impliquerait l’abandon de la zone de confort alors que la réussite c’est un peu comme aller à la rencontre de l’inconnu.

Il s’agit notamment de la peur du changement. Pour vaincre cette peur, vous devez rehausser votre niveau de confiance en vous. Croyez en vos capacités de réussir vos entreprises, réussir à atteindre vos objectifs quel que soit leur taille, c’est l’intention que je tiens pour vous.

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à lire ceux ci-dessous :

Accéder à mon coffret gratuit :

0 commentaires(s)

Ajouter un commentaire