De nombreuses personnes sont prisonnières du regard et du jugement des autres. Cette prison a un coût : celui de ne pas créer une vie qui nous épanouisse vraiment. Celui d’être limité dans notre vie, nous qui sommes des êtes sans limite. Comment sortir de cette prison ? Je vous donne des clés dans cet article.


Si vous lisez cet article, c’est sans doute que le regard des autres est très important pour vous.
Peut-être que lorsque vous avez une décision à prendre, vous demandez aux autres ce qu’ils feraient à votre place, et peut-être que la plupart du temps, voire tout le temps, vous vous fiez à ce qu’ils vous disent.
Il y a d’ailleurs un aspect confortable à cela : cela vous évite de vous mouiller vraiment, d’avoir le sentiment de prendre des risques, et lorsque les choses tournent mal, vous pouvez avoir l’impression que ce n’est pas de votre faute.
En même temps, si vous êtes ici, c’est que vous sentez que ce besoin du regard et de la validation des autres vous pèse, et que vous aimeriez vous en libérer.

Je veux vous partager 4 clés pour que vous puissiez lâcher ce besoin du regard des autres :
1. Identifiez maintenant ce que ce besoin vous coûte : combien d’opportunités avez-vous déjà manquées, à cause de ce besoin d’avoir la validation des autres, ou par peur de ce que les autres diraient ou penseraient de vous si vous osiez faire les choix qui vous tiennent à cœur. Combien de fois avez-vous déjà eu mal au ventre en faisant un choix par défaut, un choix tiède, pour éviter de vous exposer au regard des autres, ou pour ne pas prendre le risque d’être jugé(e) ? Quel est le coût pour vous si vous continuez à fonctionner de cette manière ? Ne pensez-vous pas que ce coût soit trop élevé ?
2. Vous êtes le seul spécialiste de vous-même, et de votre vie : chacun de nous est le seul spécialiste de sa propre vie. Le seul à savoir vraiment ce qui est bon pour lui. Le seul à pouvoir le ressentir. Lorsque les autres vous disent quoi faire, comment vous comportez, ou qui vous devez être, ils le font en tant que spécialiste d’eux-mêmes, rien de plus, rien de moins. Cela n’engage qu’eux, leur vécu, leurs croyances. Qu’avez-vous à faire là-dedans ?? 😉 Imaginez un instant un poisson demandant à un oiseau ce qu’il ferait à sa place. Les conseils à suivre, les jugements du poisson seraient-ils vraiment tous transposables à la vie du poisson ? Pas sûr…
3. Devenez le spécialiste de vous-même : dans la seconde clé, je vous disais que vous êtes le seul spécialiste de vous-même. Peut-être que cette expression vous a fait sourciller, parce que, justement, ce n’est pas le cas pour vous. Nombre d’entre nous ne sont que des inconnus pour eux-mêmes. Cette méconnaissance est la racine du besoin du regard des autres. Si vous voulez vous libérer de ce besoin il vous faut plonger à l’intérieur de vous pour découvrir enfin qui vous êtes. Non pas ce que vos parents disent que vous êtes, ni ce que vos collègues, votre conjoint, vos enfants disent que vous êtes. Mais ce que vous êtes vraiment, au fond de vous, au fond de vos tripes. Votre vérité est ici, pas dans le regard des autres. Tant que vous ne la détenez pas, vous cherchez cette vérité dans le regard de l’autre. Lorsque quelqu’un vous dit que vous êtes comme ça, ou que vous devriez faire ça, vous le prenez pour argent comptant car vous n’êtes par relié(e) à votre propre Vérité. Ce sont donc les choses, les événements qui vous définissent, ce qui est une source de souffrance car vous êtes coupé(e) de vous-même. Je vous invite donc à plonger en vous, à écouter ce que vous ressentez.
4. Faîtes-vous du muscle ! Avoir besoin du regard des autres est un muscle. Si vous avez tant besoin du regard des autres dans votre vie, c’est que vous avez bien exercé ce muscle ! Si vous voulez vous libérer du besoin du regard des autres, il va vous falloir arrêter de muscler ce besoin, et commencer à muscler votre besoin de liberté, d’autonomie, d’authenticité. Comment ? Sur de petites décisions, de petits choix. Au moment où vous vous apprêterez à demander aux autres ce qu’ils feraient à votre place, ou au moment où vous commencez à vous dire « oui mais si je fais ça, que va penser untel », souvenez-vous de ce que cela vous coûte de fonctionner de cette manière, cela vous passera sans doute l’envie d’alimenter votre besoin du regard des autres. Ensuite, demandez-vous ce que vous feriez si tout était possible et si tout ne dépendait que de vous. Vous aurez alors une réponse précieuse pour savoir comment vous comporter ou quelle option choisir dans cette situation. Faites-vous le cadeau de suivre cette intuition.
Le fait de vous libérer de votre besoin du regard des autres va vous permettre de reprendre les rênes de votre vie. Vous allez enfin pouvoir créer Votre vie et pas celle de quelqu’un qui se définit par rapport aux autres.

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.

Téléchargez gratuitement le coffret

"3 clés pour trouver le sens de votre vie"

et recevez gratuitement l'ebook et les 3 vidéos.

Demande enregistrée ! Regardez votre boîte mail !