1
  • Facebook
  • Twitter
  • Buffer
  • Google+
  • Pinterest
  • LinkedIn
  • Tumblr
Lorsque que quelque chose nous fait peur, nous avons souvent vite fait de décréter que nous ne pouvons pas le faire. Est-ce vraiment le cas ?
Je me souviens avec amusement du nombre de « je ne peux pas » qui ont ponctué ma vie : je ne peux pas : arrêter de fumer… créer mon entreprise… démissionner de l’éducation nationale… vivre de ma passion… me relever de la mort de mon père… pardonner… et tant d’autres choses que je m’étais « auto-convaincue » de ne jamais pouvoir faire.
Nous sommes tellement doués pour créer des règles, des diktats de ce qui est possible et de ce qui ne l’est pas, sans même avoir tenté notre chance.
Lorsque nous étions enfants, nos parents dirigeaient notre vie en nous disant ce que nous pouvions faire ou pas, et nous ne le vivions pas forcément bien.
Vous souvenez-vous de la frustration de ne même pas pouvoir essayer quelque chose qui nous tenait à cœur, simplement parce que nos parents avaient classé cette envie dans la catégorie des « NON, tu ne peux pas ».
Vous souvenez-vous les avoir questionnés ? « Mais POURQUOI ?» Et là, peut-être sortaient-ils leur botte secrète ! Leur fameuse réponse passe partout, qui coupait court à la négociation : « Parce que c’est COMME CA ».
Oui, c’est comme ça… C’est tellement comme ça qu’aujourd’hui, alors que la plupart d’entre nous ne vivent plus sous le même toit que leurs parents, et n’ont plus de permission à leur demander pour VIVRE et réaliser leurs envies, nous avons intériorisé ce gendarme intérieur qui interdit ou autorise des choses, sans même que l’on remette en question son jugement.
Et pourtant… Quelle magnifique clé de croissance pour chacun de nous quand on commence à le remettre en question.
Pourquoi ?
Parce que cela nous reconnecte à notre puissance.
Je crois profondément qu’il n’y a rien que nous ne puissions faire. Je suis convaincue aujourd’hui que le « je ne peux pas » est en fait une excuse que l’on se donne pour ne pas tenter de faire ce qui nous fait peur. Une excuse qui nous coûte cher puisqu’elle nous pousse à jouer petit… beaucoup trop petit.
Alors, ce que je veux vous partager aujourd’hui, ce sont des pistes pour que vous puissiez questionner cette phrase lorsqu’elle vous vient en tête. Cette phase est importante car derrière « Je ne peux pas » se cache souvent une croyance qui pourra évoluer à condition d’être remise en question.
Voici ce que je vous propose lorsque vous vous entendez dire (ou penser) que vous ne pouvez pas faire quelque chose :

  • Est-ce parce que vous ne VOULEZ pas le faire ? Voyez-vous la nuance ? Elle est de taille : derrière « je ne peux pas » se cache la petitesse, l’impuissance, la non-suffisance. Derrière « je ne veux pas » se cache la responsabilité, le choix, la puissance. Ne vous cachez pas derrière le fait de ne pas pouvoir si la réalité est que vous ne voulez pas. Prenez vos responsabilités, et ASSUMEZ votre choix de ne pas avoir envie : vous rentrerez alors pleinement dans votre grandeur.
  • Pourquoi pensez-vous ne pas pouvoir ? Listez tout ce qui vous vient en tête : vous identifierez ainsi où sont vos freins. Ensuite, interrogez-vous sur chacun des points que vous venez d’écrire : est-ce la première fois dans votre vie que ce frein vous arrête ? Quelles opportunités avez-vous déjà ratées en agissant en fonction de lui ? Vous remarquerez que ce n’est certainement pas la première fois que votre ego appuie sur ce blocage pour vous stopper dans vos projets. Vous aurez alors un choix à faire : continuer d’accepter ces limites, ou les lever une fois pour toutes.
  • Que feriez-vous si vous n’aviez pas peur ? La réponse à cette question est capitale car elle vous est soufflée par ce qu’il y a de plus pur en vous : l’intuition. Elle représente le chemin de l’amour pour vous : le seul qui vous emmène à votre pleine réalisation.

Derrière « Je ne peux pas » se cache souvent « je voudrais bien mais j’ai peur… »
Le chemin de la peur n’est JAMAIS le bon : il vous amène à jouer de plus en petit pour ne pas faire de vagues. Il vous pousse à quitter la VIE pour épouser la SURVIE. Vous n’êtes pas venu sur Terre pour jouer petit, pour survivre. Vous êtes un être au potentiel incroyable, un vrai « faiseur de miracles ». Existe-t-il vraiment quelque chose qu’un « faiseur de miracles » pourrait ne pas pouvoir faire ? 😉
[symple_button url= »https://oa149.isrefer.com/go/CoursEnMiracles/olinatom/  » color= »orange » size= »medium » border_radius= »3px » target= »self » rel= » » icon_left= » » icon_right= » »]Visitez la page du Cours en miracles[/symple_button]

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.

Pin It on Pinterest

Share This