fleur
  • Facebook
  • Twitter
  • Buffer
  • Google+
  • Pinterest
  • LinkedIn
  • Tumblr
Toute personne ayant vécu un deuil sait ce que signifie « survivre »…

La survie, c’est quand la vie nous a frappé si violemment qu’on se sent assommé, comme mort à l’intérieur. On a le sentiment d’être coupé de tout… de tout, même de son propre corps. Lui aussi marche au ralenti, on a le sentiment d’être en apnée en permanence. C’est un peu comme si on fonctionnait en mode « robot » : on fait les choses, mais le cœur n’y est plus… Quel sentiment terrible quand on a envie de rien… de rien, juste envie que tout ça s’arrête, envie de revenir en arrière, de reprendre notre vie comme avant…

Cette phase est une étape de notre parcours sur le chemin du deuil, et pour autant, beaucoup d’endeuillés se sont perdus dans cette survie, s’installant dans cet état pour de nombreuses années. Alors, comment ? Comment passer de cette survie à la SUR-Vie ? Et qu’est-ce que la SUR-Vie ?

La SUR-vie est le cadeau sacré qui se cache derrière le deuil.

Voici 3 clés pour en finir avec la survie et accueillir la SUR-Vie :

1. Reprenez conscience de votre corps :

  • Portez votre conscience sur votre respiration pendant 5 min chaque jour
  • Pratiquez un exercice tonique : marche, course à pied. Les exercices qui accélèrent votre rythme cardiaque vous remettent en contact avec les battements de votre cœur : vous êtes vivant !

2. Cessez de cous accrocher au passé :

  • Ne peignez pas en rose la relation avec le défunt ! Idéaliser la relation que vous aviez avec lui est une réaction humaine, mais elle ne vous apporte que davantage de peine.
  • Le bonheur n’appartient pas au passé, il n’appartient pas au futur non plus. Il se trouve à l’intérieur de vous et ne demande qu’à être vécu.

3. Développez votre spiritualité :

  • Recentrer-vous sur vous ! Soyez à l’écoute de votre voix intérieure, elle a tant de chose à vous dire…
  • Pratiquez le silence : c’est la langue des anges… imposez-vous des moments de silence dans votre journée.

Comme tout obstacle, grand ou petit (dans le cas d’un décès: énorme !), le deuil est occasion de grandir : apprendre à se connaître, trouver un sens à sa vie, se tourner vers les autres… C’est en sens qu’il est un cadeau et qu’il est donc possible, une fois le lâcher prise atteint de vivre encore plus intensément, de savourer chaque jour de notre existence, comme si c’était le dernier.

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.

Pin It on Pinterest

Share This